Chasseuse de vampires, tome 1 : le sang des anges
de Nalini Singh

11 mai 2011

Poche : 478 pages
Éditeur : J'ai Lu
Année de sortie : 2011
Ou trouver l'autrice : Site - Facebook - Twitter

La tueuse de vampires Elena Deveraux sait qu'elle est la meilleure. Ce qu’elle ne sait pas en revanche, c’est si elle est à la hauteur pour sa nouvelle mission. Engagée par le dangereux archange Raphaël, un être si meurtrier que nul mortel ne veut attirer son attention, une seule chose est claire: l'échec n'est pas une option ... même si la tâche est impossible. Parce que cette fois, ce n'est pas un vampire rebelle qu’elle doit traquer. C'est un archange qui a mal tourné. Ce travail va entraîner Elena au milieu d'un massacre pas comme les autres ... Si la chasse ne la détruit pas, peut-être en sera-t-il autrement si elle succombe au séduisant Raphaël. Car quand les archanges jouent, ce sont les mortels qui paient les pots cassés.


Avant toute chose, je tenais à remercier les Éditions J'ai Lu et le forum littéraire Le monde imaginaire, et plus particulièrement Sandra, de m’avoir sélectionné pour ce partenariat.

C’est étrange, mais pour mon premier partenariat je me retrouve devant un livre qui va être très difficile de chroniquer. Je suis indécis à son sujet et je dois avouer que j’hésite beaucoup entre une critique positive ou négative, je vais donc pour la première fois de ma vie essayer d’écrire un avis neutre.

Quand on entend le terme « chasseuse de vampires » on fait de suite l’amalgame avec la célèbre série de Joss Whedon « Buffy contre les vampires ». J’étais donc, dès le départ très curieux de savoir s’il s’agissait d’un petit plagiat ou si j’allais avoir quelque chose de différent, et si diffèrent, jusqu’à quel point ? Dès les premières pages, nous savons que l’auteur va totalement s’éloigner des vampires classiques, en réinventant le genre. Ici, on ne tue pas les vampires à coup de pieux dans le cœur, on se contente de leur mettre une puce qui les neutralise, les vampires sont en fait des serviteurs censés être aux ordres des anges - archanges. Certains essayent de s’échapper et s’ils y arrivent, c’est Elena Deveraux qui doit les ramener à leur maître. Elena est une chasseuse de vampires avec un fort caractère, ce qui a le don de la mettre très souvent dans des situations dangereuses. Dans son métier, c’est l’une des meilleures tout simplement parce qu’elle possède le don de sentir les vampires. De par son don, elle se fera engager par l’archange Gabriel pour une mission des plus dangereuse.

Ce qui a eu tendance à m’agacer dans la première partie de ce livre, c’est qu’absolument tout tourne autour d’Elena et de Gabriel, ils jouent au jeu du chat et de la souris. Cela va bien un moment, mais quand cela s’éternise ça en devient très vite lassant. Aucun autres personnages n’est développé pendant toute cette fameuse première partie. On essaye par tous les moyens de nous faire accrocher à cette pseudo-idylle, mais au final l’effet tombe à plat et on s’ennuie. Même la mission pour laquelle Gabriel engage Elena passe au dernier plan et il faut malheureusement attendre les trois-quarts du livre avant de totalement entrer dans l’action.

Une autre chose m’a un peu dérangé dans ce roman, apparemment, il s’agit du premier tome d’une trilogie, mais le problème vient du fait que je n’avais pas la sensation de lire le début, j’avais l’étrange sensation de prendre l’histoire en cour de route, d’avoir manqué plein de choses, j’ai de ce fait eu beaucoup de mal à entrer dans l’histoire. Ajouté à cela l’effet soporifique du pseudo-couple Elena & Gabriel et j’avoue que pendant un moment, je me suis dit qu’il serait difficile pour moi d’aller jusqu’au bout.

Et finalement, tout devient vraiment passionnant vers la fin. Surtout quand la mission passe en premier plan laissant l’amourette de côté. Quand on commence à apprendre, à connaître les personnages, surtout la meilleure amie d’Elena, Sara. Tout devient de suite plus digeste jusqu’à l’affrontement final où je me suis même surpris à retenir mon souffle.

Le premier tome se termine d’une façon très inattendue, je garde cela secret pour ne pas vous gâcher la surprise, mais j’ai la sensation que cela risque de devenir passionnant par la suite, c’est donc avec finalement un réel plaisir et une certaine impatience que je continuerai à lire la suite des aventures d’Elena Deveraux.

Edit du 16/04/2018 :

Finalement, cette saga n'était pas une trilogie puisqu'à ce jour, 10 tomes sont disponibles aux states. Quand à "J'ai Lu", ils ont décidé d'arrêter les frais au bout du neuvième (ils se foutent un peu de notre g***** je trouve).

À ce jour, je n'ai jamais lu la suite et je ne compte pas le faire. Marrant de constater que 7 ans après, je me souviens encore des grosses lignes, mais je n'ai clairement plus l'envie de me replonger dans cet univers...

4 commentaires

  1. J'ai déjà plein de sagas bit-lit en cours ou à venir, mais un jour peut-être, pourquoi pas !

    RépondreSupprimer
  2. Il m'attends bien au chaud dans ma bibliothèque.
    Je sauterai bientôt le pas pour cette lecture ^^

    RépondreSupprimer
  3. Je serais vraiment curieux de lire ta critique, voir si l'on a le même point de vue. Moi je reste assez mitigé même quelques semaines après, mais la fin me donne grandement l'envie de lire le tome 2. Tome qui sort dans un peu moins de 2 mois.

    RépondreSupprimer
  4. Comme toi j'ai été très choquée par cette nette coupure du roman, avec une partie qui ne tourne qu'autour d'Elena et Raphael (d'ailleurs tu parles de Gabriel mais c'est Raphael en fait ;) ) et qui lasse un peu et puis pouf au milieu du roman ils se souviennent qu'il y a un psychopathe qui traine dans les rues et que ce serait bien de l'arrêter ! Sinon j'ai bien aimé l'univers de l'auteur et je tenterai surement le tome 2

    RépondreSupprimer