Veronika décide de mourir
de Paulo Coelho

30 juillet 2011
Éditeur : Le Livre de Poche
Poche : 287 pages 
Année de sortie : 2000

Où trouver Paulo Coelho : Site / Facebook / Twitter / Instagram

Veronika est jeune et jolie. Elle a un travail, des amis. Une vie apparemment satisfaisante. Pourtant, elle n'est pas heureuse. Le 21 novembre 1997, elle décide de mourir.
Son suicide raté la conduit dans un hôpital psychiatrique. Là, à côté de malades mentaux, elle découvre une population qui ne semble chercher qu'un abri contre la réalité, ou une fuite hors de la routine...
Une nouvelle initiation va commencer pour elle. Elle comprendra que nous avons le choix de vivre ou de renoncer, que nous pouvons donner un sens à notre vie, qu'il faut pour cela retrouver notre Moi véritable. Et même notre part de folie...


Il y a des lectures qui ne vous laisse pas indifférent, « Veronika décide de mourir » en fait véritablement partie en ce qui me concerne. C’est mon premier livre de Paulo Coelho et une chose est certaine, ça ne sera pas mon dernier.

Je dois dire que je ressors de cette lecture absolument enthousiaste, conquis, mais également très perturbé. Ce fut pour moi un véritable coup de cœur. Comment pourrait-il en être autrement ?

Il est certain que le début risque d'en déstabiliser plus d’un. Je dois dire que j’ai ressenti cela au départ, mais une fois ce petit détail passé, on se laisse charmer, transporter à Villette, ce fameux institut psychiatrique.

On peut dire que le livre traite de sujets fort. D'ailleurs, qui ne sait pas identifié à un personnage, un paragraphe de ce roman ?
Moi, j’avoue que j’aurais tendance à être comme certains pensionnaires. Quand je vais mal j’ai tendance à m’isoler, à ne parler avec personnes. Il y a vraiment des passages, des paragraphes de ce roman auquel je me suis identifié et qui m'ont profondément touchés. J'avais parfois l'étrange sensation que l'auteur était parvenu à lire en moi et cela avait parfois tendance à me faire froid dans le dos.

Plus j'avançais dans ma lecture, et plus j'avais parfois la sensation que Veronika était plus un personnage secondaire. Suis-je le seul à avoir eu cette sensation ?
Les autres pensionnaires paraissent, en effet, tellement plus développés qu'elle que parfois, j’avais la sensation étrange qu’elle était plus un prétexte afin de nous présenter les autres occupants de l'institut.

Et justement, au niveau des autres personnages, je dois vous avouer que je me suis beaucoup attaché à Eduard & Maria. Tous deux ont décidé à un moment de leur vie de se déconnecter. Ce sont ceux auxquels justement je me suis le plus identifié de par leur isolement qu'ils ont choisis. J’ai bien aimé l’évolution de Maria, c’est certainement le personnage le mieux développé du roman finalement.

Par contre, il est vrai que j'ai été un peu déstabilisé par la fin. Mais en y réfléchissant bien, je me suis rendu compte que c’est ce qu’il y avait de mieux à faire. On suit la continuité du roman ce qui n'est pas plus mal.

Pour finir, je dirais que pense relire ce roman d'ici quelques mois. En tout cas, sachez juste que pour moi, cette lecture a été un véritable coup de cœur.

6 commentaires

  1. Très joli billet, je suis tout a fait d'accord avec toi. Ça ne m'étonne pas que Veronika puisse paraître secondaire parce qu'en effet elle est surtout l'élément déclencheur de tout le reste. Il y a aussi le fait qu'elle ne soit pas vraiment malade comme les autres, du coup elle apporte plus un angle de vue.
    Je trouve vraiment passionnant la dimension psychologique de ce livre.
    La fin est déstabilisante mais elle m'a beaucoup plu.

    RépondreSupprimer
  2. Ce livre est vraiment génial.
    Et je suis d'accord avec toi sur le fait qu'on a l'impression que Veronika est un personnage secondaire qui est là pour faire évoluer les pensionnaires de la clinique.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai aimé voir évoluer les personnages sans réussir à m'attacher à eux.

    La fin ne m'a absolument pas plu, dommage.

    RépondreSupprimer
  4. Ça a l'air d'être une très bonne lecture. Il me semble avoir un Paulo Coelho chez moi. Je vais en profiter et j'espère que cet auteur me plaira.

    RépondreSupprimer
  5. Je n'ai jamais lu le livre mais je compte l'acheter prochainement.

    J'ai déjà vu le film plus d'une quinzaine de fois et j'adore... J’espère donc avoir un véritable coup de cœur comme toi avec ce livre.

    Sinon, je ne sais pas si ça peut te plaire, mais je te conseille J'ai tant rêvé de toi de Patrick & Olivier Poivre d'Arvor. C'est un livre plus que magnifique et l'histoire est vraiment émouvante !


    Bises,
    Chloé
    http://by--chloe.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  6. je l'ai dans ma bibliothèque depuis des années, et je n'ai jamais réussi a lire plus de 2 pages, je vais peut etre le ressortir d'ici quelques temps...
    bises

    RépondreSupprimer