Quand souffle le vent du nord
de Daniel Glattauer

7 août 2011

Poche : 352 pages
Éditeur : Le Livre de Poche 
Année de sortie : 2011
Ou trouver l'auteur : Site - Facebook -Twitter

En voulant résilier un abonnement, Emmi se trompe d'adresse et envoie un mail à un inconnu, un certain Leo. Ce dernier, lui signale son erreur ; Emma s'excuse, et, peu à peu, un dialogue s'engage entre eux. Au fil du temps, leur relation se tisse, s'étoffe, et ces deux inconnus vont se mettre à éprouver l'un pour l'autre une certaine fascination. Alors même qu'ils décident de ne rien révéler de leurs vies respectives, ils cherchent à deviner les secrets de l'autre... De plus en plus attirés et dépendants, Emmi et Leo repoussent néanmoins le moment fatidique de la rencontre. Emmi est mariée, et Leo se remet à grand peine d'un chagrin d amour. Un jour, pourtant, ils décident de se donner rendez-vous dans un café bondé de la ville...

Le roman « Quand souffle le vent du nord » traite d’une histoire sentimentale, mais pas d’une histoire d’amour ordinaire. Je dirais plutôt une histoire fusionnelle. Rien ne laissé présager qu’à cause d’une semble erreur, la vie d'Emmi & Leo allait se retrouvé changée à jamais. Et pourtant...

Quand Emmi « rencontre » virtuellement Leo, celui-ci est en pleine rupture avec Marlene. Ce n’est certes pas la première fois qu’il se sépare, mais cette fois-ci est différente.
Ils communiquent, commencent à s’échanger des mails, mais s’imposent une règle : celle de ne jamais se rencontrer de peur de casser définitivement la magie, mais également de ne jamais aborder leurs vies privés.

Au fil des mois, les mails qui s’envoient deviennent une véritable drogue pour eux. Emmi se referme même face à son mari qui ne comprend pas pourquoi un tel détachement.
Les mails deviennent de plus en plus touchants, on sent une espèce de « dépendance » se créer.

J’ai dévoré cette lecture. Ce fut d’ailleurs mon premier roman épistolaire. Je pense que cela vient certainement du style, mais j’avoue qu’à un moment j’ai malgré tout ressenti une petite sorte de lassitude.

Au départ, j’avoue, j’ai rêvé de rencontrer un jour une Emmi grâce à ma boite mail. Et plus j’avançais dans ma lecture et plus j’avais la sensation qu’au final, ce serait une très mauvaise chose. Écrire ces fameux mails les empêche finalement de vivre, d’évoluer. J’ai vraiment eu la sensation étrange à un moment qu’ils étaient prisonniers de cette correspondance.

L’humour est très présent dans cet échange, j’avoue avoir bien rigolé. Le fameux « connard » qu’Emmi dit à Leo au tout début  m’a beaucoup fait rire, j’avoue. Elle le sort avec un tel naturel que j’avais la sensation de l’entendre prononcer ce fameux mot.
J’ai également adoré le Leo ivre, sa langue se délit et cela nous offre des passages savoureux.

Une chose que je regrette, c’est qu’après avoir tourné la dernière page de ce livre, je constate que je ne connais quasiment rien de la vie privé d’Emmi et de Leo. Avec cette promesse de ne pas entrer dans la sphère privée de l’autre, nous pauvres lecteurs sommes mis un peu à part de leurs vraies vies. C’est ce que je regrette dans le style épistolaire. Parfois, j’avais la sensation qu’il manquait un petit quelque chose.

Tout comme Emmi attendait un mail de Leo, j’avoue que je ne pouvais lâcher prise sur ce livre. Je dévorais les mails, je voulais savoir la suite, savoir s’il finirait par se rencontrer.

Puis est arrivé la fin, fin qui m’a frustré, qui m’a tout simplement donné l’envie de hurler. Comment cela pouvait-il se finir de la sorte ?! Pourquoi avoir la sensation que justement leur histoire ne faisait que commencer ? On tourne la dernière page de ce livre en sentant un effet de manque et de frustration. Nous prouvant au passage que la magie et l’alchimie que dégage ce roman fonctionnent sur nous pauvres lecteurs.

9 commentaires

  1. J'ai adoré ce roman et la suite est tout aussi délicieuse!! Je te conseille donc vivement de lire la septième vague au plus vite =)

    RépondreSupprimer
  2. Je suis comme toi. Une petite lassitude au milieu (du à la perte d'humour et aux conversation plus sérieuse?), mais je ne pouvais pas lâcher le livre, j'avais envie d'en savoir plus, sur eux, sur leur histoire, sur leur amour.

    RépondreSupprimer
  3. une petite merveille, un gros moment de pure bonheur livresque !!

    RépondreSupprimer
  4. Il fait partie de ma WL et j'espère pouvoir le faire rejoindre les autres romans de ma PAL ^^

    RépondreSupprimer
  5. Moi aussi je l'ai dévoré (en 3h), et j'ai hâte de lire la suite. Cependant, j'ai trouvé la fin parfaite, vraiment adaptée, et je m'en serais contentée s'il n'existait pas de suite. Mais je suis tellement accro aux mails de Leo qu’évidemment, je ne PEUX PAS, ne pas lire la suite ;)

    RépondreSupprimer
  6. J'ai adoré ce livre. Il est très addictif, on a du mal à le lâcher. La fin est cruelle mais je l'ai adoré. Je regrette presque d'avoir lu la suite...

    RépondreSupprimer
  7. Merci à toi :D Hier je regardais le rayon bouquins et j'étais tombée sur ce livre! J'ai failli l'acheter, puis je me suis ravisée: je préférais lire quelques avis sur le net avant de me lancer... mais de retour chez moi, plus moyen de me souvenir du titre :D

    Donc merci :p
    Ton avis m'a convaincue :)

    RépondreSupprimer
  8. Je n'ai pas aimé ce livre que j'ai trouvé ennuyé et ses personnages intéressants !

    RépondreSupprimer