La Couleur de l'âme des anges
de Sophie Audouin-Mamikonian

21 février 2012

Broché : 456 pages
Éditeur : Collection R
Sortie : 5 janvier 2012
Ou trouver l'autrice : Site - Facebook -Twitter

Jeremy, 23 ans, est assassiné. En devenant un Ange, il réalise que la lutte pour survivre n'est pas terminée et qu'il peut aussi mourir dans cet univers. Pour ne pas disparaître, tout Ange doit se nourrir de sentiments humains. Jeremy va bientôt découvrir avec effroi qu'il doit même les provoquer ! Provoquer la haine, l'amour, la joie... Seules les émotions fortes peuvent rassasier les Anges...
Recherchant la raison pour laquelle il a été tué, Jeremy piste alors Allison, une vivante de 20 ans, témoin involontaire de son exécution. À force de côtoyer, jour et nuit, la ravissante et naïve jeune fille, il finit par en tomber follement amoureux. Mais l'assassin de Jeremy cherche à supprimer à tout prix ce témoin indésirable...


N'étant pas très fan de la thématique des anges, je partais avec un petit préjugé concernant cette lecture, mais je resté tout de même très attiré par ce premier roman de la nouvelle collection de chez Robert Laffont appelé tout simplement « R » On peut dire que celle-ci a eu le mérite de faire grand bruit sur la blogosphère il y a quelques semaines et j'étais curieux de la découvrir avec cette première publication. Les critiques de Galleane et de Jess ont fini par me convaincre, et j’ai donc très vite décidé de me procurer ce livre.

Dès le premier chapitre, l’autrice a réussi à m’interpeller, à me captiver. Pas de blabla inutile, on entre de suite dans le vif du sujet. Cela pourrait en dérouter plus d’un, pour moi, ce fut tout le contraire...

J’ai de suite adhéré à ce nouveau monde créé par l’auteure. On découvre en même temps que Jeremy, notre narrateur, de quoi il en retourne. On découvre avec lui les règles qui régissent cet univers.

Bien que tout semble angélique, paisible, au premier abord, Jeremy découvrira très vite que tout n'est pas totalement rose dans ce nouveau monde qu'il devra apprendre à maîtriser. Il fera également en sorte de protéger Allison, témoin de son meurtre et que le meurtrier lui-même semble avoir désigné comme étant sa prochaine victime.

Ce qui fait la force de ce roman ?

Le fait qu’il est réussi à me surprendre. À plusieurs reprises, j'ai été bluffé par la tournure que prenait l'histoire. Il se passe des choses que je n’avais absolument pas vu venir. La fin m’a un peu laissé sans voix, je ne m’attendais vraiment pas à cette tournure. Pareil en ce qui concerne le destin d’Allison, il lui arrive pas mal de choses très surprenantes tout au long de cette aventure, des choses que je n’avais pas une seule seconde imaginé et qui m'ont vraiment emballés.

Les personnages sont très bien développés. Que ce soit Jeremy, Allison (ou d’autres que je ne vous citerez pas de peur de vous spoiler). On apprend à les connaître, à s’attacher à eux, et surtout à s’inquiéter de leur sort.
De par le thème global (leur couleur), l’auteure arrive à nous les faire aimer, ou parfois, à nous les faire détester.
Ces personnages sont très proches de la réalité puisqu’ils possèdent également des défauts, font des erreurs, tout comme des êtres-humains ordinaires.

L’histoire d’amour ne m’a pas paru exagérée. D’habitude, je n’adhère pas à ce genre de storyline dans ce genre de roman. Je ne saurais expliquer pourquoi, mais jusqu’à présent je trouvais que l’histoire d’amour avait tendance à gâcher l’histoire globale. Ici, non seulement ce n’est absolument pas le cas, mais en plus, j’ai trouvé que c’était plutôt un atout à l'histoire. Cela nous aura permis de mieux connaître les personnages, de mieux les apprécier, de mieux les comprendre...

Première expérience avec l’écriture de Sophie Audouin-Mamiconian, et je dois avouer que ce fut une formidable expérience puisque je ressors de cette lecture totalement conquis. J’ai vraiment passé un agréable moment avec ces personnages ainsi que la mythologie mise en place par l’auteure.



2 commentaires

  1. J'hésitais à me l'acheter, mais je crois que je me vais me laisser tenter après lu ton avis.

    A priori ça me fait penser un peu au livre Hush Hush de Fitzpatrick.

    RépondreSupprimer
  2. Coucou :)
    Merci pour ton petit passage et ton gentil commentaire.
    Par contre, je t'arrête tout de suite, ce lire n'a strictement rien à voir avec Hush, hush, que j'avais au passage détesté.
    L'auteure ne se contente pas que d'une histoire d'amour ! Elle a réussi à créer un monde, un univers absolument passionnant !
    Je ne peux que te conseiller ce roman.
    Benji...

    RépondreSupprimer