Le parfum du thé glacé
de Emilie Richards

4 octobre 2012
Broché : 544 pages
Éditeur : Harlequin 
Sortie : 1 novembre 2012
Collection : Mosaïc

Alors qu’une tempête menace les rivages coralliens de la presqu’île de Happiness Key, cinq femmes vont mettre à l’épreuve leur amitié et, en chemin, découvrir l’amour.La vie amoureuse de Tracy Deloche, traverse une sérieuse zone de turbulences… Mais heureusement pour elle, elle a le soutien complice de quatre de ses amies, qui louent les petits pavillons qu’elle possède en bord de mer. Il y a la pétulante Wanda, qui régale tout le monde de ses pâtisseries décadentes. Mais aussi Janya, la jeune et superbe Indienne qui, malgré un mariage arrangé, rêve de devenir mère. Ainsi qu’Alice, qui élève seule sa petite-fille bientôt adolescente. Sans oublier Maggie, l’ex-policière et discrète fille de Wanda, dont la vie sentimentale chaotique n’a rien à envier à celle de Tracy.



Avant toute chose, je tenais à remercier Maud, l’attaché de presse de la collection MOSAIC. Sans elle, je serais peut-être passé à côté d’un très bon livre qui aura eu le mérite de me permettre de m’évader, de rêver. 

Avant toute chose, il faut savoir que ce roman est le dernier tome d’une trilogie. Les deux premiers (La saison des fleurs sauvages et La maison des secrets) ont été publiés dans la collection Best-Seller chez Harlequin. Si vous n’avez pas eu l’occasion de les lire, pas de panique, car rien ne vous y oblige, tout s’avère très compréhensible et très accessible.

Au départ, je cherchais un roman pour l’été, pour m’évader. Ceux qui me suivent sont au courant qu'à mon travail, les mois de juillet et août sont les deux mois les plus chargés de l'année. Pour être honnête avec vous, j’ai d’ailleurs pris pas mal de temps à lire ce livre, pas que je n’aimais pas (bien au contraire), c’est juste que j’avais énormément de mal à trouver du temps de me poser.

Le point fort de ce roman est sans nul doute la force de caractère des personnages d’Happiness Key. L’auteure a un grand talent pour nous donner l’impression que ses personnages existent vraiment. On s’y attache, on vit avec eux leurs joies, leurs peines… Je me suis véritablement attaché à ces eux dès les premiers chapitres. Je pouvais poser mon livres quelques jours, pourtant à chaque fois que je le reprenais, je me souvenais parfaitement de qui était qui, de leur prénom, de leur histoire…

Ce que j’ai grandement apprécié également, c’est que ce roman mélange beaucoup de genre. L’auteure ne se contente pas que de se cloisonner que dans un seul. Dans ce livre, vous trouvez des intrigues sentimentales certes, mais également une intrigue policière qui aura eu le mérite de me tenir en haleine jusqu’à la fin. D’ailleurs, les 100 dernières pages s’avèrent vraiment haletante, limite à couper le souffle. L’auteure parvient à nous tenir accroché à l’histoire à la limite de l’oppression.

Du côté des personnages, j’avoue m’être plus attaché à Maggie et Tracy. La première bien que têtu à su se remettre en question au bon moment, quant à la seconde, j’ai beaucoup aimé sa façon d’essayer de mettre ses sentiments envers Marsh de côté même si cela s’avère très difficile pour elle.  
Un peu déçu de ne pas avoir eu l’occasion de voir un peu plus Alice mise en avant (vers la fin du roman, on la perd même complètement de vue), elle avait pas mal de chose à nous raconter, on ne fait finalement que frôler son histoire à travers les yeux des autres protagonistes.
Du côté de Wanda, celle-ci se révèle attachante mais, un peu énervante par moment. Je n’étais pas très fan des passages ou elle flirté ouvertement avec le fameux acteur (personnage que je n’ai absolument pas réussi à apprécier). 
Quant à Janya, elle m’a beaucoup touché, ce qu’il lui arrive dans ce roman est attendrissant, j’espéré vraiment que… (J’arrête ici ma phrase afin de ne pas spoiler ceux qui désiraient découvrir ce roman, pour les autres l’ayant déjà lu, je suis certains que vous savez de quoi je parle).

J’avais envie de revenir sur la relation de Wanda et de sa fille Maggie. J’ai adoré, carrément dévoré leurs scènes en commun. Ces fameux passages se révèlent pleins de peps, d’énergie, l’auteure passe véritablement à une écriture rythmée pendant ces fameux moments…

Pour ceux ayant peur de commencer ce roman au vu du nombre de pages, cela ne doit aucunement vous ralentir, car celui-ci est un pur délice qui se dévore sans modération.

Je n’ai pas vu le temps passer au côté de ses héroïnes, je pense d’ailleurs très prochainement m’acheter les deux premiers tomes de cette saga. Pour moi, ce roman fut un coup de cœur  
L’histoire est simple, mais les personnages tellement attachants qu’une fois le livre terminé, on regrette vraiment de devoir leur dire tout simplement, au revoir…

1 commentaire