Mes derniers livres chroniqués :


Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com

26 octobre 2012

Time Riders, tome 2 : Le Jour du prédateur
de Alex Scarrow

Broché : 440 pages
Éditeur : Nathan
Sortie : 7 juin 2012

Liam aurait dû mourir en mer en 1912. Maddy aurait dû mourir d'un accident d'avion en 2010. Sal aurait dû mourir dans un incendie en 2026. Mais une mystérieuse agence les a sauvés pour les recruter. Désormais, ils sont des Time Riders. Leur mission : empêcher que les voyages dans le temps ne détruisent l'Histoire.

Suite à une erreur de Maddy, Liam se retrouve bloqué 65 millions d'années en arrière, sur le terrain de chasse de dinosaures plus féroces les uns que les autres. Le garçon doit trouver un moyen de contacter Maddy et Sal au plus vite, s'il veut éviter d'être mis en pièces. Mais ne risque-t-il pas s'endommager l'Histoire et de créer une nouvelle – et terrifiante – réalité ?



Souvenez-vous, en décembre 2011 je découvrais le premier tome d’une saga pour lequel j’avais eu un immense coup de cœur. A peu près 11 mois plus tard, je décide ENFIN de sortir le tome 2 de ma PAL. Verdict ?

Les voyages dans le temps, voilà une chose qui m’a toujours passionné. Depuis tout petit, j’essaye toujours de trouver une saga littéraire, un film, une série traitant de ce sujet. La première fois que j’ai entendu parler de la saga d’Alex Scarrow, Time Riders, je n’ai eu qu’une envie : celle de me jeter dessus.

Le premier tome aura été une révélation. Je suis non seulement tombé sous le charme de l’histoire mais j’ai au passage découvert un auteur avec un style très cinématographique. L’écriture de l’auteur ne manque pas de punch, d’action. Autre atout concernant cette saga : ces personnages. Dès les premières lignes on s’y attache, on s’inquiète de leur sort, de leur avenir.

Vous vous demandez pourquoi dans ce cas j’ai attendu aussi longtemps avant de sortir ce deuxième tome de ma PAL. Je vous répondrais sans hésiter : la peur. Je n’étais tombé que sur des critiques mitigés le concernant et je craignais de perdre mon enthousiasme une fois le roman commencé. Je dois dire que je l’ai sorti quasiment sur un coup de tête, me mettant un objectif. En l’ouvrant et en commençant à lire ce deuxième tome j’espérais vraiment ne pas être déçu.

Dès les premières lignes, la première page, je suis retombé dans l’univers d’Alex Scarrow. J’avais la sensation que  j’avais lu le premier tome la semaine précédente. Je me souvenais de tout, de l’univers, du prénom des personnages, de l’action. J’ai de suite réussi à m’immerger à 100% dans ma lecture. J’étais heureux de voir que j’avais eu finalement peur pour rien.

L’intrigue prend du temps avant de réellement s’installer, malgré tout je n’ai pas eu cette sensation de remplissage, ni de temps mort. L’auteur prend vraiment le temps d’approfondir la psychologie de ses personnages, il nous donne également l’opportunité (même si je n’en avais pas besoin) de réinstaller le contexte de l’histoire, de nous faire une petite piqûre de rappel.

Difficile d’écrire cette chronique sans avoir envie de tout vous dévoiler. Ne comptez pas sur moi pour vous spoiler. On ne peut pas savourer ce roman à 100% quand on connait déjà les principaux axes de l’histoire. Sachez juste que la quatrième de couverture n’est qu’une partie immergé de l’iceberg. Elle ne représente véritablement que 3 à 5 % de la vraie histoire.

Alex Scarrow a vraiment une écriture addictive, difficile de reposer le roman une fois celui-ci ouvert. On s’inquiète pour les personnages de ce livre et on essaye (tout comme Maddy) à chercher une solution. C’est ce que j’aime également avec cette saga, on ne peut pas s’empêcher de se triturer les méninges afin de savoir comment cela va se terminer.

Pourtant, je dois bien avouer (avec un peu de regret) que ce deuxième tome possède quelques petites incohérences. J’ai d’ailleurs trouvé la dernière partie de l’histoire beaucoup trop vite expédié, pourtant cela ne m’empêche vraiment pas d’avoir accroché à cet univers. L’auteur ne se contente pas de se reposer sur ses acquis puisque la révélation finale aura le mérite de chambouler pas mal de chose quand à l’avenir de l’équipe.

Sans trop vous en révéler sur les personnages, je dois dire que cela m’a fait très plaisir de retrouver Maddy, Liam Et Sal mais j’espère que cette dernière (la benjamine de l’équipe) sera un peu plus développée à l’avenir. J’ai bien aimé également retrouver Bob, surtout de cette manière...

Il me tarde vraiment de lire la suite…


Ma note : 19/20

5 commentaires:

  1. Thank you for such a cool review! I hope you enjoy the third book which I think has just come out in France.

    all the best

    Alex Scarrow (author - TimeRiders)

    RépondreSupprimer
  2. J'vais le commcner bientôt grâce à toi, tu m'intrigue et j'l'ai emprunté à la bibliothèque donc.. ça sera l'occasion :D

    RépondreSupprimer
  3. J'ai beaucoup aimé aussi, vivement le 3, qui m'attend dans ma PAL !

    RépondreSupprimer
  4. j'ai adoré adoré adoré ! j'espèrpe que la suite sera à la haureur

    RépondreSupprimer
  5. J'ai adoré le 1er Tome et j'ai commencé celui-ci hier soir - j'espère ne pas être déçue, mais d'après ta chronique ça devrait le faire ;)

    RépondreSupprimer