Mes derniers livres chroniqués :


Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com

24 août 2016

30 ans, en théorie
de Mathieu Narbonnet

                                                                 Éditeur : Librinova
Broché : 141 pages - Sortie : 25 juillet 2016 
Prix : [Broché ] 21€00 [Numérique] 1€99
Où trouver Mathieu Narbonnet : Facebook / Twitter

Mon enfance a été bercée par le générique de Dragon Ball Z et les parties de pogs dans la cour de récré. Adolescent, des posters de Buffy recouvraient les murs de ma chambre, j'avais un Nokia 3310 et je chattais sur MSN. Aujourd'hui, mon meilleur ami gay est mon colocataire, je suis un libraire au bord de la crise de nerfs et j'écume les soirées où l'alcool coule à flots à la recherche de l'amour avec un grand A. Bientôt j'aurai 30 ans et il est grand temps de mettre un peu d'ordre dans ce chaos ordinaire ; mais je n'avais pas prévu que les anneaux de Saturne viendraient eux aussi y mettre leur grain de sel. Je suis un produit marketing estampillé Génération Y. Un pur rejeton de l'ère de l'entertainment. Je suis votre enfant, votre frère, votre ami. Je suis vous. En pire!


Il y a quelques jours, j’ai été contacté par un jeune auteur me demandant si j'étais intéressé pour lire son roman. Après avoir découvert le titre et avoir lu le résumé, je me suis senti concerné par celui-ci et j’ai accepté avec grand plaisir…

En commençant cette lecture, j’espérais que l’auteur réussirait à me faire voyager dans le passé. J’ai toujours cette nostalgie des années 90 et je comptais un peu sur lui afin de retrouver des choses de cette époque dans son roman.

Malheureusement, je pense que je m’étais fait une fausse idée du thème central de son histoire. Certes, notre narrateur vient de fêter ses 30 ans, mais il nous narre sa vie, ses déboires… Je ne sais pas pourquoi, mais je ne pensais pas que l’histoire prendrait cette direction. Je m’étais complètement fourvoyé.

J’ai donc décidé de faire abstraction de ce que je pensais trouver dans ce roman et j’ai continué ma lecture. Malheureusement, j’ai très vite rencontré un deuxième petit souci en la personne de notre narrateur. J’espérais me sentir proche de lui et ça n’a pas du tout été le cas. Dès le début, je l’ai trouvé narcissique et égoïste. Il veut tellement avoir une vie parfaite qu’il ne sait même pas profiter des joies simples de celle-ci. Je n’ai pas du tout accroché à sa manière de voir le monde, au fait qu’il passait 90% du temps à se plaindre.

Je sais que l’auteur a pris la décision de pousser à l'extrême certaines situations, mais je n’ai pas spécialement adhéré à sa manière de voir la génération Y. L’image qu’il donne est tout sauf positive. À croire que ce qui représente cette génération est l’égoïsme et la mauvaise humeur.

Arrivé à la moitié du roman, le ton change grâce à l’arrivée d’une nouvelle personne dans la vie de notre narrateur. Cette arrivée lui apporte beaucoup et on le voit enfin évoluer, grandir. C’est à partir de ce moment que j’ai commencé à changer de point de vue le concernant. Le voir mûrir a fait que j’ai commencé à me sentir un peu plus proche de lui. Un peu plus proche de sa manière de voir le monde.

À partir de ce moment, j’ai eu l’impression de lire un autre roman et j’ai vraiment commencé à trouver ce que j’espérais trouver dès le début. Voir notre narrateur grandir et arrêter de se regarder le nombril à longueur de journée a fait que j’ai vraiment commencé à l’apprécier et à éprouver de l’empathie pour lui.

Concernant l’écriture de Mathieu Narbonnet, je dois dire que j’ai plutôt bien accroché. Même s’il est assez difficile pour moi de donner un avis détaillé de par le choix de narration de son roman. On a, en effet, plus l'impression de lire un journal intime qu’une véritable histoire. Je serais curieux de découvrir un autre écrit de cet auteur afin de voir ce qu’il pourrait nous proposer avec un style de narration différent.

Au final : Même si j’ai beaucoup aimé la deuxième partie de ce roman, je reste malgré tout sur un avis un peu mitigé. La faute à un personnage principal insupportable (au début). Le bon point que je retiendrais de cette lecture, c’est son évolution tout au long de son aventure, passant d’un égoïste à mauvais caractère à un adulte responsable…

Ma note : 13/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire