Mes derniers livres chroniqués :


Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com

1 novembre 2016

Retour à Cedar Cove, tome 1 : La Maison d'hôtes
de Debbie Macomber

Éditeur : Charleston / J'ai Lu Pour Elle
Poche : 349 pages 
Sortie : 5 mars 2014
Prix : 7€40
Où trouver Debbie Macomber : Twitter / Facebook / Site

Jo Marie reprend une maison d'hôtes à Cedar Cove. Avec ses grandes fenêtres dominant la baie de Seattle et sa lumière éclatante, la Villa Rose est l'endroit rêvé pour une nouvelle vie. Le refuge qui lui permettra de se reconstruire après la mort de son mari. Mais Jo Marie n'est pas la seule à traverser des moments difficiles. Ses premiers clients semblent eux aussi hantés par le passé. Josh vient s'occuper d'un beau-père mourant qui le hait depuis un malentendu. Et Abby revient dans sa ville natale, rongée de chagrin et de remords après la tragédie qui a brisé sa jeunesse. Dans cette maison qui fleure bon le pain chaud et l'amitié, ces âmes en peine trouveront-elles le pardon ?


J’ai toujours été attiré par le concept de la maison d’hôte. Le fait d’être hébergé par un couple d’habitants, de partager leur quotidien. Quand j’ai vu qu’une saga littéraire avait justement pour thème la maison d’hôte, je n’ai pas hésité un seul instant et j’ai décidé de me lancer.

Dans ce roman, nous rencontrons dans un premier temps Jo-Marie, jeune femme venant de perdre son mari et qui décide sur un coup de tête d’acheter une maison d’hôte à Cedar Cove. Comment ne pas s’attacher de suite à cette femme ? Je l’ai trouvé tellement courageuse. Le fait qu’elle veuille refaire sa vie ailleurs, le fait qu’elle est le courage de tout quitter pour, m’a beaucoup touché. Même si sa détermination est sans faille, on comprend de suite que c’est une femme brisée qui a du mal à reprendre pied après la disparition tragique de son époux mort en mission (il était militaire). Le trait de caractère qui m'a le plus attiré dans ce personnage, c’est qu’elle pense aux autres avant de penser à elle. Elle m’a beaucoup émue. Elle traverse son deuil en aidant les autres. C’est une belle personne.

Puis, comme premiers clients, Jo-Marie reçoit Josh et Abby, deux personnes que la vie n’a pas épargnées. 

Josh est le type de mec qui cache ses blessures derrière une carapace quasiment infranchissable. Il est de retour à Cedar Cove, car son beau-père est gravement malade. Ce retour, il ne le voulait pas. Ayant été jeté à la rue par celui-ci juste après le décès de sa mère, il refuse de lui pardonner. Aidé par une amie d’enfance, il va malgré tout profiter de sa venue pour régler ses comptes et avancer dans sa vie.

Puis, il y a Abby. Abby qui a vu sa vie basculer dans l’horreur pendant son adolescence à Cedar Cove. Depuis, rongée par le remords, elle se refuse de vivre une vie normale. Son frère se mariant dans cette ville, elle va devoir y retourner, pas de gaîté de cœur d’ailleurs. Ce retour va également lui permettre de faire table rase du passé et d’évoluer.

Dans ce roman, vous avez 3 cœurs brisés, 3 personnes que la vie a meurtries. Pourtant, en commençant ma lecture, je n’ai ressenti que de l’espoir. Je trouve que l’auteure arrive à insuffler une très bonne dose de positivité à son récit et nous permet de ressentir des choses réconfortantes, joyeuses. En lisant le synopsis, je m’attendais à éprouver de la peine, du chagrin, chose que j’ai ressentie, mais de la bonne manière. Ce roman te donne l’envie de te battre, de faire des projets, de t’investir dans la vie, tout simplement…

Les thèmes abordés par l’auteure sont forts, parfois tristes, parfois horribles. Même si ces thématiques sont difficiles, Debbie Macomber arrive à les traiter de manière douce, légère, sans virer un seul instant dans le roman mélodramatique. 

Le roman à deux styles de narration complètement différents. Le premier est l’emploie de la première personne du singulier. Ce « Je » est présent pendant les passages avec Jo-Marie. Cela permet de la connaitre un peu mieux, d’entrer dans ses pensées. Par contre, quand nous nous retrouvons avec Abby et Josh, l’auteure choisie de passer son récit à la troisième personne du singulier. Cela m’a un peu marqué au début, mais je m’y suis fait très rapidement. En choisissant cette double narration, Debbie Macomber nous fait comprendre que son personnage principal reste avant tout Jo-Marie. 

Et en parlant de l’écriture de Debbie Macomber justement. J’ai trouvé ses mots magnifiques, touchants. Le texte est très fluide, le roman se dévore vite. Comme je le disais auparavant, L’auteure reste toujours positive dans son récit et de ce fait, nous donne parfois la sensation d’être nous aussi un pensionnaire de cette maison d’hôtes.

En bref : Une très jolie lecture qui traite de thèmes forts, mais qui s’avère malgré tout réconfortante, touchante. J’ai vraiment passé un excellent moment au côté de Jo-Marie et de ses pensionnaires. Il me tarde de découvrir la suite de cette saga…

1 commentaire:

  1. Tu donnes trop envie de découvrir ce livre :D Il s'ajoute dans ma wish list du coup (encore un XD)

    RépondreSupprimer