Mes derniers livres chroniqués :


Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com

2 mai 2017

Petits miracles au bureau des objets trouvés
de Basile Salvatore


Éditeur : Editions DENOËL
Broché : 359 pages 
Prix : 20€90
Sortie : 4 Mai 2017
Où trouver Basile Salvatore : Facebook 


Poupées, sacs à main, carnets, téléphones, lunettes… On ne s’intéresse jamais aux objets trouvés. Pourtant, ils ont appartenu à quelqu'un, ils ont été choisis, aimés. 
Dans une petite gare italienne, un homme les collectionne avec dévotion. Ce sont ses seuls amis, croit-il. Jusqu’au jour où il trouve un cahier rouge abandonné…




Dès que je suis tombé sur le résumé de ce roman sur Booknode, j’ai eu très envie de le lire. Il faut dire que celui-ci m’a étrangement beaucoup fait penser à l’un de mes films préférés « Le fabuleux destin d’Amélie Poulain » … Avant de vous donner mon avis sur cette lecture, je tenais à remercier Lauren des éditions Denoël pour l’envoi de ce titre…

J’ai décidé d’intégrer ce roman dans mon programme du « Week-end à 1000 ». Lire mille pages sur un week-end est un véritable marathon, c’est pour cela qu’il est toujours préférable de choisir des lectures qui vous font vraiment envie. Ce titre en faisait bien évidemment partie.

Dans ce roman, nous allons suivre Michele, un trentenaire, chef de gare, ne vivant que pour son métier. Après une enfance difficile due à un fait marquant s’y étant déroulé, Michele s’est coupé du monde. Pourtant, sa routine se retrouve chamboulée quand Elena débarque dans sa vie et qu’il découvre au même moment un mystérieux carnet rouge abandonné dans le train. Ce mystérieux carnet va le replonger dans son enfance et va l’embarquer dans une magnifique aventure qui risque de le changer à jamais…

Magnifique, touchant, intense, chaleureux, émouvant, voici les mots qui me viennent à l’esprit dès que je repense à cette lecture qui m’a complètement séduit. J’espérai un univers proche du célèbre film de Jean-Pierre Jeunet et on peut dire que je n’ai pas été déçu de ce côté-là, même si j’avoue y avoir trouvé finalement beaucoup plus.

L’histoire de Michele m’a beaucoup touché. Je me suis, en effet, beaucoup retrouvé dans ce personnage. Le fait qu’il soit casanier, parfois même asocial ne m’a pas dérangé puisque j’ai tendance à être un peu comme lui. Plus avance l’histoire, plus le personnage évolue, s’ouvre au monde. J’ai aimé cette évolution, cette impression qu’il grandissait à chaque page, qu’il rattrapé le temps perdu. Bon, il est vrai qu’à un moment, pendant son aventure, Michele a ce qu’on pourrait appeler « sa petite crise d’adolescence », mais cela n’était qu’une suite logique des choses, et même s’il m’a un peu agacé à ce moment-là, cela n’a pas vraiment changé la vision que j’avais de lui.

Un autre personnage aura réussi à me marquer, il s’agit bien évidemment d’Elena. Personnage très haut en couleur, parlant énormément, étant très tactile. Dès qu’elle entre dans la vie de Michele, sa vie se retrouve bousculée. Pourtant, très vite, on comprend que derrière cette joie de vivre ce cache une blessure qu’elle refuse de montrer. Quand l’auteur éclaire ce mystère, je me suis retrouvé complément désarçonné et je me suis, de ce fait, encore plus attaché à elle.

En commençant ce roman, je savais que l’auteur, Basile Salvatore, était italien. Il est vrai que j’ai eu un peu d’appréhension en commençant cette lecture. Pourquoi ? Je ne serais pas vraiment vous le dire. Par contre, dès ma lecture du premier chapitre, mes craintes ont été balayées et j’ai été complètement séduit par sa plume. L’histoire que l’auteur nous raconte est touchante, magnifique et je peux en dire autant en ce qui concerne sa manière d’écrire. Je ne vous raconte même pas le nombre de fois que les larmes me sont montées aux yeux juste en lisant ses mots. J’ai trouvé sa plume tellement touchante, tellement magnifique, tellement émouvante que je me suis senti très vite immergé dans un flot d’émotions pures.

Tout au long de son périple, Michele va faire des rencontres magnifiques. Je ne vous raconte même pas le nombre de fois où j’ai été ému par ces fameuses rencontres. Celle qui me restera le plus en mémoire sera très certainement la femme aux cheveux violets qui en peu de temps aura réussi à me briser le cœur. Je pense ne pas oublier aussitôt le chapitre 8 que j’ai terminé en larmes tellement celui-ci était émouvant et malheureusement trop dans l’air du temps.

La dernière partie du roman nous offre des révélations et des retournements de situations surprenants. J’avais parfois l’impression de vivre les montagnes russes émotionnelles. Certains diront très certainement que trop, c’est trop, mais à mes yeux, c’est justement ce qui a fait pour moi le charme de cette lecture. Le fait de ne jamais savoir à quoi m’attendre, le fait d’être surpris à chaque chapitre m’aura finalement permis de m’évader et de vivre une aventure extraordinaire que je ne suis pas prêt d’oublier de sitôt.

En bref : Je ne peux même pas qualifier cette lecture de « coup de cœur », car à mes yeux, elle le surpasse largement ! Avec l’histoire de Michele, je me suis pris une très grosse gifle émotionnelle en plein visage. Je m’attendais à tellement en commençant ce roman et cela a été bien au-delà de mes attentes. J’ai passé un moment inoubliable grâce à la magnifique plume de Basile Salvatore. Il va sans dire que c’est un roman que je ne peux que vous conseiller… Les amis, vous devez ABSOLUMENT lire « Petits miracles au bureau des objets trouvés ».

Extrait : […] mais je t’en prie, si tu la trouves, ne la blesse pas à ton tour. Parce que, quand on vieillit, on a du mal à guérir de ses blessures. Et tu sais quelle est la plus douloureuse ? N’avoir plus de raison d’avancer. Ecoute d’abord ses raisons, Michele. Ecoute-la. Ensuite tu pourras décider si tu veux te venger du mal qu’elle t’a fait et la blesser à ton tour… ou lui pardonner. Et c’est à ce moment-là que ta blessure pourra se refermer.

2 commentaires:

  1. Je l'avais déjà repéré. Tu renforces mon intérêt pour ce livre.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour, merci pour cet article!ça donne envie de découvrir ce livre :)

    RépondreSupprimer