18 avril 2017

Rédemption : Partie 1
de Enel Tismaé


Éditeur : Sharon Kena 
Broché : 268 pages 
Prix : 14€50
Sortie : 13 décembre 2016
Où trouver Enel Tismaé : Facebook / Blog / Twitter

Irina vit à Grawindall, bled paumé des États-Unis peuplé de vampires, loups-garous et sorcières, mais néanmoins tranquille. 
Jusqu'à ce que Théobald, un terrifiant vampire, arrive et commence à tuer.  
Après le tort causé à sa famille par ce monstre sans cœur, Irina quitte la ville et change radicalement d’existence. 
Elle s’entraîne avec acharnement pour retrouver Théobald et se venger. Il devient alors la proie, lui qui, jusqu'à maintenant, avait toujours joué le rôle du chasseur.


Je pensai avoir passé l’âge à lire des romans de vampires. Je suis bien content d’avoir eu tort. Quand j’ai eu l’opportunité de découvrir ce titre via un partenariat avec les éditions Sharon Kena (que je remercie énormément), j’avoue avoir été premièrement séduit par la couverture, puis par le résumé. J’avais commencé ma lecture de ce titre il y a quelques mois déjà, mais un souci avec ma lisseuse (ou le fichier numérique) ne m’avait pas permis de le terminer (je m’étais arrêté à quasiment 50% à l’époque). Quand j’ai passé une commande sur la boutique de la maison d’édition, je n’ai pas pu m’empêcher de me procurer la version papier. En effet, j’avais tellement accroché à la première partie que j’avais très envie de connaitre la suite…

Quand j’ai analysé l’histoire dans sa globalité après avoir terminé ce roman, j’ai été grandement surpris. S’il y a une chose que vous devez savoir, c’est qu’il se passe énormément de choses dans cette première partie… Tellement de choses d’ailleurs que l’auteure aurait largement pu le découper en 3 ! 

Il est clair que dans ce premier tome, on ne peut clairement pas s’ennuyer ! L’histoire commence quand nous rencontrons Irina qui vit dans une ville peuplée de créatures surnaturelles. Sorcières, vampires, loups-garous vivent en parfaite harmonie grâce à un traité de paix. L’arrivé de Théobald, l’un des premiers vampires ayant peuplé notre planète, va tout faire voler en éclats et la vie jusque-là plutôt tranquille d’Irina ne va pas tarder à se transformer en véritable cauchemar. 

Quand on rencontre Théobald, on comprend très vite qu’il a un secret et qu’il a des raisons mystérieuses quant à son arrivé. La première question que l’on se pose le concernant est : que vient-il faire à Grawindall ? Quand des éléments de réponses commencent à arriver, il est vrai que j’ai eu un peu peur. Pourquoi ? Car la réponse à ce fameux mystère m’a beaucoup fait penser à une intrigue de la saison 2 de « The Vampire Diaries » que j’avais d’ailleurs détesté. Heureusement, pour mon plus grand plaisir, l’auteure s’en éloigne très rapidement.

Et justement, en parlant d’éloignement, on se rend très vite compte que le roman va nous emmener bien plus loin que son résumé. Cela a été une très bonne surprise, car je ne m’attendais vraiment pas à trouver un univers aussi étendu et une histoire aussi développée et complexe en commençant cette lecture.

En effet, il faut savoir que l’histoire d’Irina va se dérouler sur 3 – 4 ans. On va la voir grandir, mûrir, se forger une carapace de combattante afin de prendre sa revanche sur Théobald qui ne l’a guère épargné. Sur son chemin, elle va rencontrer des gens qui vont l’aider afin qu’elle puisse atteindre un objectif précis et quand elle sera sur le point de l’atteindre, l’histoire évoluera une fois de plus d’une manière surprenante.

Franchement, cette histoire de vampires est à l’antipode de ce que j’ai eu l’occasion de lire jusqu’à présent. Ici, on retrouve une mythologie passionnante et très bien développée. L’univers vampirique mit en place par l’auteure aura réussi à me surprendre, tout comme l’idée de l’apparition du premier vampire d’ailleurs (chose que je ne pensais pas du tout possible en commençant cette lecture). L’un des vrais points forts de cette histoire, c’est qu’elle se dirige toujours là où on ne l’attend clairement pas. 

En ce qui concerne Irina, j’ai adoré suivre son parcours. J’ai de suite beaucoup aimé son tempérament, son côté grande gueule qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Pourtant, elle a tout de même sa part de fragilité l’a rendant humaine et touchante. Ce n’est pas un personnage parfait. Elle doute, elle a ses qualités et ses défauts et c’est ce qui la rend attachante.

Pour Théobald, c’est un peu plus compliqué au vu de ses agissements au tout début de l’histoire. On va dire que c’est typiquement le genre de personnage que j’adore détester. Parfois, j’avais envie de le voir crever dans d’atroces souffrances et parfois, je ressentais de la peine pour lui au vu de ce qu’il avait vécu par le passé. Finalement, le dernier tiers du roman permet de comprendre un peu mieux pourquoi il agit de cette manière. De plus, sa relation avec Angela va lui permettre de s’humaniser et de le rendre un peu moins méchant.

L’histoire monte en intensité au fil des chapitres jusqu’à retomber un peu dans le dernier quart. En voyant le rythme ralentir, je savais que cette accalmie était signe annonciateur de grosse tempête à venir, et j’avais raison. Le dernier chapitre, surtout la fin, nous laisse sur un cliffhanger de dingue me donnant la furieuse envie de me jeter sur la suite…

En bref : une histoire de vampire atypique, passionnante et très rythmée. J’ai été complètement séduit par cette première partie ainsi que par la plume de l’auteure… Moi qui pensais avoir passé l’âge de lire des histoires de vampires, je me rends compte avec ce titre que je m’étais complètement trompé.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire