11 mars 2017

La confrérie des chats de gouttière, tome 2 : La colère de Ben
de Adeline Dias


Éditeur : Rebelle Editions
Broché : 187 pages 
Prix : 13€00
Sortie : 20 Février 2017
Où trouver Adeline Dias : Site / Facebook / Twitter

Résumé à ne pas lire si vous n'avez pas lu le tome 1 

La Confrérie des Chats de Gouttière est un groupe de cinq amis d’enfance dont les destins se croisent et se séparent pour mieux se retrouver. Benoit est un homme d’affaires à qui tout réussit ou presque. Charlotte, la femme dont il est amoureux depuis l’adolescence va se marier avec Jeremy, l’un de ses anciens meilleurs amis. Refusant d’admettre sa souffrance face au couple et à la Confrérie, Benoit demande à Maud, sa toute nouvelle assistante, de se faire passer pour sa compagne.


J’avais eu un vrai coup de cœur pour le premier tome de la confrérie des chats de gouttière. De ce fait, dès que la suite a été annoncée, je n’ai pas hésité un seul instant et je me le suis commandé. À peine reçu, je me suis jeté dessus comme un crève la fin. J’avais trop envie de retrouver cette fameuse confrérie.

Le fait que Ben soit le membre de ce groupe d’amis mis en avant dans ce tome m’a fait un peu peur. Je n’avais pas spécialement accroché avec lui par le passé et de ce fait, j’appréhendai un peu de le retrouver ici. Il faut dire que son côté colérique n’avait rien pour me le faire aimer.

L’histoire commence avec Maud, une jeune femme veuve avec un enfant à charge. Elle survit grâce à son acharnement afin de trouver un boulot stable. Elle va croiser sur sa route Ben, d’une manière assez particulière puisqu’elle va avoir un accrochage avec lui dans Lille, pour finalement se retrouver quelques minutes plus tard face à lui, dans son bureau. En effet, Ben est son nouveau patron…

Maud est typiquement le genre de personnage que j’adore rencontrer. Elle a un lourd passé, mais elle ne se laisse pas marché sur les pieds. Elle a un sacré tempérament et n’hésite pas à dire tout haut ce qu’elle pense tout bas. Cela va amener des situations assez concasses entre Ben et elle. Les répliques fusent et cela apporte un petit trait d’humour au roman, chose à laquelle j’ai de suite adhéré.

Puis la situation va changer, va évoluer de manière assez étrange. Cela a de suite ajouté une petite dose de tension à l’intrigue, mais cela ne m’a pas vraiment aidé à m’attacher de suite à Ben. J’ai trouvé cette nouvelle situation mise en place passionnante à suivre. On savait que cela risqué de tourner vinaigre à un moment où à un autre et j’attendais donc la suite avec grande impatience.

Puis ce que je ne pensais pas possible s’est produit. J’ai commencé à ressentir de l’empathie, puis de la sympathie envers Ben. On comprend très vite que son côté colérique et despotique cache quelque chose. On se doutait bien qu’il ne pouvait pas être aussi méchant qu’il prétendait l’être, mais la façon dont s’est amené m’a beaucoup touché. Je ne peux pas vous en dire trop sans vous spoiler le tome 1, mais sachez que l’évolution de ce personnage est encore mieux amené que ce que je pensais.

Bien évidemment, comme vous pouvez vous en douter, la relation entre Maud et Ben va évoluer. Mais pourtant, cela ne sera pas simple pour eux. Deux caractères forts, deux personnes têtues et butées, cela vous donne un cocktail assez étonnant et surtout explosif.

Même si dans la première partie, la confrérie reste un peu en retrait de l’intrigue, cela évolue au fil de l’histoire. Qu’est-ce que j’ai adoré retrouver cette bande de potes. J’ai beaucoup aimé le fait que l’auteure est eue l’idée de se faire télescoper le tome 1 et le tome 2. Cela nous offre un arc narratif atypique que je rencontre rarement dans mes lectures.

Dans le premier opus de la confrérie, j’avais adoré l’intrigue d’un des personnages secondaires. J’ai donc pris grand plaisir à retrouver Baptiste. Dans ce tome, il évolue, il s’émancipe, il grandit, tout simplement. J’aime beaucoup le fait que l’auteure est réussie avec brio à traiter de cette thématique (ne rêvez pas, je ne vous en dirais pas plus). De plus, elle ne tombe à aucun moment dans le cliché. Ce que j’aime avec cette saga, c’est le fait qu’elle soit aussi authentique. Tellement d’ailleurs, que j’ai toujours l’impression que les membres de cette confrérie existent réellement et j’ai toujours un pincement au cœur en tournant la dernière page d’une de leurs aventures. 

En bref : Dans la même lignée que son prédécesseur, ce deuxième tome de la confrérie des chats de gouttière m’a fait ressentir beaucoup d'émotions. J’aime vraiment cette saga d'amour. J’ai ressenti une fois de plus un petit pincement au cœur et un vrai coup de cœur en tournant la dernière page de ce roman. Et dire que le troisième et dernier tome n’est prévu que l’année prochaine… L’attente va être très longue les amis…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire