8 mars 2017

Ugly Love
de Colleen Hoover


Éditeur : Editions Hugo & Cie / Pocket
Broché : 326 pages / Poche : 384 pages
Sortie : 5 novembre 1015 
Prix : [Broché] 17€00 [Poche] 6€95
Où trouver Colleen Hoover : Site / Facebook / Twitter

Quand Tate rencontre Miles, elle sait que ce n'est pas le coup de foudre. Et pour cause, le beau pilote n'a de temps que pour les aventures sans lendemain. Ils ne peuvent pourtant pas nier leur attraction mutuelle, aussi immédiate que brûlante. Alors pourquoi ne pas se laisser séduire ? Pas d'attaches, simplement la passion... Leur arrangement semble parfait, tant que Tate accepte de respecter les deux règles de Miles : Pas de question sur le passé, Ne pas espérer de futur. Cependant, ils vont vite comprendre que le cœur ne suit pas d'autres règles que les siennes. L'amour, même quand il n'est pas une évidence, sera-t-il plus fort que leurs promesses ?


Depuis le temps que j’entendais parler de Colleen Hoover, j’avais bien envie de découvrir l’un de ses romans. Lors d’une vente privée, ce titre était disponible et je n’ai pas hésité un seul instant pour me le procurer. À peine reçu, j’ai eu très envie de découvrir la plume de l’auteure, je n’ai donc pas hésité un seul instant pour me lancer.

Je pense que je risque de casser l’ambiance avec cette chronique. Comme d’habitude, il semblerait que je nage à contre-courant. Bon, je préfère vous rassurer de suite, je n’ai pas détesté, mais j’ai tout de même rencontré quelques soucis pendant ma lecture.

Pourtant, tout avait plutôt bien commencé. Les 3 premiers chapitres étaient excellents. Le fait d’avoir un roman à deux voix, mais se déroulant à deux époques différentes était bien trouvé. J’étais curieux par rapport à l’histoire, je voulais savoir comment elle allait évoluer. Puis est arrivé le chapitre 4…

J’ai commencé à le lire tranquillement, puis tout à coup, j’ai vu l’histoire prendre une tournure que je sentais venir comme un gros, un énorme, un titanesque cliché et… ça n’a malheureusement pas loupé. Je ne vais pas tout vous raconter en détail, mais en gros (passez au paragraphe suivant si vous désirez ne pas être spoiler), un mec tombe amoureux d’une fille et il s’avère que c’est la fille de la nouvelle compagne de son père.

Bon, je schématise au maximum, car cela est amené différemment dans le récit, mais à ce moment-là, je me suis senti floué, arnaqué et très en colère. Depuis le temps que j’entends parler de cette auteure, je ne m’attendais pas à tomber sur un aussi gros cliché dans l'un de ses romans. Malgré tout, j’ai continué ma lecture (après avoir craché mon venin vie les stories d’Instagram).

Il faut savoir que l’histoire d'Ugly Love se déroule sur deux temporalités. D’un côté, nous suivons Tate, une jeune femme qui rencontre d’une manière assez particulière Miles Archer, un jeune homme séduisant, mais refusant d’aimer à nouveau. Puis, de l’autre côté, nous suivons Miles, 6 ans plus tôt. Les parties de Miles nous raconte une partie de son adolescence, nous permettant au fur et à mesure de notre lecture, de comprendre pourquoi il est aussi distant dans le présent avec Tate.

J’ai beaucoup apprécié ce schéma narratif, j’ai trouvé que cela apporté beaucoup de suspense à l’histoire. À plusieurs reprises, je me suis senti frustré de ne pas avoir la réponse au mystère qui planait autour de Miles. J’avais vraiment la sensation que l’auteure voulait jouer avec son lectorat et cela a clairement ajouté du piment à ma lecture.

Quand arrive l’explication concernant l'attitude de Miles dans le présent. J’avoue qu’à ce moment-là, Colleen Hoover a réussi à me surprendre ! Je m’attendais à toute autre-chose. L’histoire prend un tournant complètement dramatique et on comprend pourquoi Miles est comme ça dans le présent. On peut dire que l’auteure n’épargne absolument pas ses personnages…

Au niveau des personnages, une fois de plus, j’ai été un peu déçu concernant le développement de l'un d'entre eux. Si au fur et à mesure, nous apprenons tout de Miles, on ne peut malheureusement pas dire la même chose concernant Tate. À mes yeux, ce personnage est hyper mal développé. Elle sert juste de potiche. En dehors de Miles, j’avais l’impression qu’elle n’existait pas ! Elle n’avait aucun développement, aucune évolution. Même la partie de ses études reste inexistante. À croire qu’elle n’avait pas d’amis, pas de relation en dehors de Miles.

Au final : Je vous mentirais si je ne vous disais pas que j’ai été un peu déçu par cette lecture. J’entends depuis tellement longtemps des louanges concernant Colleen Hoover que je ne m’attendais clairement pas à trouver des aspects aussi clichés dans ce roman. De plus, le fait que le personnage féminin n’est aucun développement a eu tendance à m’agacer pendant ma lecture (un peu, l’impression qu’elle ne vivait que pour Miles). Heureusement que le mystère rattrape le tout et que la fin est bien amenée. Pour une première incursion dans l’univers de Colleen Hoover, je ne vous cache pas que je ressors de celle-ci avec une petite pointe de déception…

1 commentaire:

  1. Faut lire "Maybe Someday", il est bien meilleur :-)
    J'aime bien C.H. mais tous ne se valent pas.

    RépondreSupprimer